CONCOURS POUR LA RESTRUCTURATION ET EXTENSION DU COLLÈGE LA LAUZIÈRE / AIGUEBELLE [73] 2017-06-23T09:29:21+00:00

Project Description

Concours pour la Restructuration et extension du Collège La Lauzière à Aigubelle [73]

Images ASYLUM

 

 

 

 

Le bâtiment actuel affiche une architecture assumée, à toit plats, composée de volumes simples marqués de longues ouvertures (en bandeau pour la majorité) qui offrent une vue quasi permanente sur le paysage environnant depuis tous les espaces intérieurs. Une écriture architecturale rationnelle et rigoureuse, qui laisse une impression assez froide et austère aux passants, et aux utilisateurs du collège dans son aspect extérieur. Un des enjeux du projet, est de donner à l’établissement une identité plus chaleureuse, de lui permettre d’obtenir un meilleur rapport esthétique avec son contexte, tout en affirmant son statut d’établissement public, d’équipement de la commune.

 

Le projet se présente sous la forme de deux volumes distincts, mais imbriqués l’un dans l’autre :
Le premier, le RDC existant ainsi que l’extension, est recouvert d’un bardage bois. Il propose des façades en creux au NORD et au SUD. Ces sortes d’arches en bois génèrent des espaces abrités, bardés de cassettes métalliques dorées. Elles accompagnent le programme dans ses besoins en espaces extérieurs protégés : l’Entrée de l’établissement et son parvis, le jardin de l’administration et des enseignants, la terrasse de la salle polyvalente, celle du logement en Rdc, l’accès à l’atelier … La combinaison de cette position en creux avec un parement «chaud et lumineux» apporte au projet cette dimension chaleureuse manquante aujourd’hui. Les autres façades, EST et OUEST,  utilisent un registre plus classique de fenêtres séparées, et de toute hauteur. Ce volume s’adresse directement aux usagers, utilisateurs et passants en leur permettant un rapport plus intime avec le bâtiment, comme des appels à entrer.
Le second, un volume blanc, dont on garde toutes les ouvertures, affirme de grandes lignes longitudinales. Il « existe » dans le grand paysage, et apparait comme un marqueur urbain et territorial dans son aspect extérieur. Nous avons choisis de laisser ce volume le plus épuré possible pour qu’il contraste avec son socle en bois. Un traitement plus sage de l’enveloppe, comme pour lui conférer un côté solennel, calme et propice à l’apprentissage.

 

Cette décomposition permet de donner deux échelles d’existence de l’établissement dans son contexte : le RDC pour l’échelle de la rue, du passant, et l’ETAGE pour celle de la ville, de la vallée, du territoire.
MAÎTRE D’OUVRAGE
DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE
EQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE
Architectes Mandataires : ATELIER COOPERIM
Architectes Associés : TYPO ARCHITECTES
BET Structure / Économiste / OPC : BETREC
BET Fluides / SSI : CENA
BAT Acoustique : IN SITU
SURFACE DE PLANCHER
3 163.00 m²
MONTANT DE TRAVAUX
4 370 000.00 € HT
DATE
2016